mardi 14 novembre 2017

La croisade féministe continue – par Alain de CHARENTE

SOCIÉTÉ
Fortes de leur succès médiatique véhiculé surtout par les réseaux sociaux concernant le harcèlement sexuel dans l'entreprise et dans la rue, les féministes se sont trouvé et ont enfourché un nouveau cheval de bataille espérant continuer à surfer sur ce mascaret. et cette fois, c'est la différence de traitement salarial qui les motive, condamnant la discrimination en matière de rémunération dont les femmes sont victimes comparé aux salaires perçus par les hommes.

Et pour appuyer cette revendication, elle est associée au fait que les femmes seraient lésées en matière d'emplois dans l'attribution de postes à responsabilité, point qui cependant peut être nuancé car des exemples sont là pour attester du contraire, tel les émissions télé de prévisions météo principalement animées par des femmes, preuve que c'est bien la gent féminine qui fait la pluie et le beau temps du moins en France.

C'est donc une nouvelle croisade qui débute et nul doute que nous allons très vite entendre parler du hastag  « balance ton DRH » qui devrait à son tour faire couler de la salive et déclencher des salves de clics rageurs venant de témoins numériques qui vont étaler leurs états d'âme sur les écrans des téléphones portables.

Si comme ardemment souhaité ce nouveau tsunami est au rendez-vous, il est probable que le sujet soit porté aux oreilles du ministère de l'économie et des finances qui sera sans doute amené à donner son sentiment et prendre position. Du moins s'agissant des entreprises publiques également concernées par ces scandaleuses disparités salariales. Et puisque les ministres en poste dans le gouvernement actuel chargés de ces portefeuilles sont des gens de droite (Lemaire, Darmanin), il faut s'attendre à ce que la solution apportée au problème soit simple, rapide et consiste non pas à augmenter le salaire des femmes, ce qui reviendrait à céder au chantage, mais à baisser celui des hommes afin d'obtenir un juste équilibre et une parité « monétaire » qui semble aujourd'hui faire défaut.

Finalement pour faire bouger les choses ou plutôt faire bouger les lignes (pour être tendance....), c'est facile : il suffit de posséder un smartphone et faire confiance à la population pour véhiculer à la vitesse de la lumière les sujets qui fâchent.■




L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.