lundi 2 mai 2016

Médiatisation excessive, par Alain de CHARENTE

TRIBUNE LIBRE
Il y a quelques jours, les JT du 20h00 toutes chaînes confondues ont réservé l'ouverture de leur journal à une information qui se voulait majeure en forme de scoop ultra médiatisé, celle du transfèrement de Salah Abdeslam de la Belgique vers la France.



Une de ces chaînes a même jugé utile de dépêcher deux journalistes de terrain, micros en main, accompagnés chacun de leur cameraman, l'un devant le palais de justice  pour commenter la sortie d'une voiture quittant le palais avec à son bord des policiers cagoulés et, peut-être, le terroriste transféré (sans aucune certitude puisque la diversion fait partie de la stratégie policière), l'autre posté devant la prison de Fleury-Mérogis pour nous montrer la fenêtre du bloc où sera incarcéré la star du jour !


Était-il vraiment nécessaire de mobiliser autant de moyens techniques, humains et de temps d'antenne pour simplement nous dire que ce résidu de l'humanité était de retour sur le sol national où il est désormais à la disposition de la justice en attendant son procès qui paraît-il n'aurait lieu que dans cinq ans ? Un flash de quelques secondes sans aucune image aurait sans doute été largement suffisant pour nous informer de cette extradition.


C'est donner beaucoup trop d'importance et de crédit à cet individu qui ne mérite pas qu'on lui accorde un tel intérêt, en dehors bien sur des poursuites judiciaires et qui, devant ce déploiement médiatique disproportionné, pourrait être tenté de se prendre pour Al Capone ou Oussama Ben Laden.

À noter que c'est à contrecœur que j'ai mis des majuscules à ses nom et prénom, mais c'est uniquement par respect pour la langue Française et les règles d’orthographe qui m'ont été enseignées.



L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.