vendredi 15 avril 2016

Condamné pour fraudes, l’imam radical de Montpellier ne sera pas expulsé

IMMIGRATION
Épilogue dans le procès de l’imam marocain Mohamed Khattabi, qui concentre à lui seul tous les symptômes du laxisme dans la gestion des imams radicaux étrangers.



Condamné à six mois de prison avec sursis le 13 avril 2016 pour recel de fraudes aux allocations familiales et « travail dissimulé », son assignation à résidence avait été levée en décembre dernier.


Une de ses femmes a été également condamnée pour s’être prétendue « parent isolé », technique bien connue dans les familles polygames pour toucher l’allocation liée. L’imam de la mosquée Aicha est aussi accusé par le juge de travail dissimulé. Un inventaire à la Prévert que l’on peut lire dans la dépêche du Figaro.


Il est incroyable que malgré ses prises de positions en faveur des moudjahidines et de moult dérapages, il soit encore toléré sur le sol français.

Même le Canada -dont il a aussi la nationalité- n’en veut plus. Son titre de séjour en France a été renouvelé vingt fois, il s’en vante, mais sur quels critères?

Manuel Valls qui a surtout le ministère de la parole, ne compte pas l’expulser de notre territoire, ce qui démontre son double discours à l’endroit des imams radicaux, fussent-ils étrangers.
Avec Source



L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.