vendredi 5 février 2016

Les USA combattent l’islamisme, Barack Obama va à la mosquée

INTERNATIONAL
Désormais en fin de mandat et dans l’impossibilité constitutionnelle de se présenter une troisième fois, Barak Hussein Obama peut maintenant se laisser aller… à la mosquée. Plus aucun risque pour lui : il peut désormais s’adonner à ses penchants naturels sans encourir la sanction des urnes. Son demi-frère Malik, qui a rejoint les « Frères musulmans », doit être content de son cadet.



Tout au long d’un discours de 45 minutes dans une mosquée de Baltimore, Barack Obama a essayé de rassurer ses amis musulmans « américains » sur le fait que, pour lui, ils étaient des citoyens à part entière. Alors que ceux-ci se considèrent avant tout comme appartenant à l’oumma (la « nation » musulmane). Ça, Obama le sait pourtant très bien.

Comme si cette démonstration de fraternité ne suffisait pas, il a de plus salué leur « contribution au patrimoine national »… les vrais « cowboys » seront heureux de l’apprendre. De même s’est-il cru autorisé à sermonner les croyants des autres religions, dont les chrétiens majoritaires aux États-Unis, en déclarant qu’une attaque contre l’islam était « une attaque contre toutes les fois »… mais en omettant soigneusement de parler des attaques de l’islam contre toutes les autres religions de la terre.

Il a bien évidemment saisi l'occasion pour attaquer sans les nommer –prudent quand même- certains candidats républicains.

« Depuis le 11 Septembre, mais plus récemment depuis les attentats de Paris et de San Bernardino, nous avons vu trop souvent les gens confondre les actes terroristes avec une religion. Récemment, nous avons entendu une inexcusable rhétorique politique contre les musulmans américains qui n'a pas sa place dans notre pays », a-t-il lancé.



Les Américains pro-Américains et anti-islamistes doivent-ils donc partir ?...


L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.