mercredi 10 février 2016

Des anciens militaires se mobilisent pour le Général PIQUEMAL à Abbeville

ARMÉE
Parmi les soutiens du Général, l’Abbevillois François Pellegrin, ancien Parachutiste et président du « Collectif National des Anciens Opex ».



Lu dans le « Courrier Picard »
Des Abbevillois, anciens militaires d’active, s’étaient rendus ce lundi à Boulogne-sur-Mer pour soutenir le Général Christian Piquemal, 75 ans, ancien patron de la Légion Étrangère. Il devait être jugé en comparution immédiate pour « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissous après sommation ». Le prévenu ayant subi un malaise, l’audience a été finalement reportée au 12 mai. Le général, président du cercle « Citoyens-Patriotes », avait été interpellé samedi, à Calais. Il est soupçonné d’avoir organisé une manifestation hostile aux migrants, à l’appel du mouvement allemand Pegida, et interdite par la préfecture. Quatre autres personnes étaient poursuivies pour port d’arme illégal.
Parmi les soutiens du général, l’Abbevillois François Pellegrin, ancien Parachutiste et président du « collectif national des anciens Opex », mais qui intervenait en son nom propre.

Selon lui, le général aurait été arrêté en marge du rassemblement, au moment de la dispersion des manifestants, et aucune violence n’aurait été commise. François Pellegrin affirme aussi que le prévenu ne fait pas partie de Pegida et, ayant commandé la Légion Étrangère, ne peut être «  traité de raciste  ». Le Général Piquemal serait « l’homme à abattre », alors que les anciens militaires ont le droit de s’exprimer « comme tout citoyen ».

François Pellegrin, qui dit être intervenu dans la jungle de Calais, en tant qu’infirmier réserviste de l’Armée, pour aider les migrants, assure que la situation y est effectivement « invivable, pour les migrants et pour les Calaisiens ».

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.