lundi 15 avril 2013

Moralisation de la vie politique – par Alain de Charente

«
L’affaire » Cahuzac aura eu au moins le mérite de remettre au goût du jour un mot désuet et même ringard tombé depuis longtemps dans l'oubli, celui de « référendum » qui refait surface aujourd'hui au cœur de la tourmente politico/médiatique créée, sans doute à l'insu de son plein gré par le désormais ancien ministre du budget du gouvernement Ayrault de la présidence Hollande......¢


Devant le tsunami généré par l'aveu de monsieur Cahuzac de posséder un compte en Suisse non déclaré à l'administration fiscale, malgré ses dénégations formelles et outrées, prononcées « les yeux dans les yeux » dans l'hémicycle, ce qui constitue sans conteste un mensonge d'État inqualifiable, l’exécutif cherche à trouver une porte de sortie pour tenter d'éviter le lynchage généralisé et l'amalgame du « tous pourris »......

Aidé par son bras armé qu'est le P.S dirigé désormais par Harlem Désir, pourtant plus gris que blanc et assez mal placé pour donner des leçons de morale et de civisme au vu de ses démêles judiciaires....., le pouvoir envisage de demander au Peuple de se prononcer démocratiquement via la consultation référendaire sur une question simple...... « Êtes-vous favorables à une moralisation de la politique dans notre pays »....... !!

Le gouvernement qui vient avec désinvolture, dédain et mépris de refuser de donner la parole au Peuple sur un sujet de société qui de toute évidence divise les Français, celui du projet de loi du « mariage pour tous » qui ne fait pas, loin de là l'unanimité si l'on en croit la mobilisation qui s'exprime dans la rue et qui, par l'ampleur du mouvement de contestation devrait en toute logique amener à davantage de concertation, serait prêt à organiser un référendum pour savoir si nous voulons que ceux qui nous gouvernent soient intègres, honnêtes et purs.......

On est en plein délire, car dans cette optique, profitons en pour demander via les urnes à nos concitoyens si ils préfèrent être malades ou bien portants, si ils préfèrent être riches ou pauvres, si ils préfèrent être chômeurs précaires ou salariés aisés, et pourquoi pas si ils préfèrent que la télé reste en couleur ou que l'on revienne au noir & blanc......

De nombreuses lois existent déjà pour sanctionner les dérives telles que le délit d'initié, la fraude fiscale, la prise illégale d'intérêt, le favoritisme dans l'attribution des marchés publics, l'abus de confiance, le blanchiment d'argent sale, alors à quoi bon créer, comme il en serait question une commission (une de plus.....) baptisée pompeusement « haute autorité », chargée de surveiller tout ce petit monde qui aurait un peu trop tendance à confondre intérêt général et enrichissement personnel........

En quoi le fait de déclarer son patrimoine en indiquant posséder une voiture achetée il y a dix ans et qui totalise 140.000 kms au compteur pourrait-il empêcher que des enveloppes soient remises à des élus véreux en contrepartie de faveurs accordées sur des marchés juteux en remerciement d'avoir fait preuve de favoritisme, et en quoi préciser que l'on possède 2000 € sur son compte courant pourrait-il empêcher de toucher des pots de vin ......

Commençons donc par renforcer l'arsenal existant en durcissant les sanctions avant d'introduire de nouvelles règles qui ne feront qu'entretenir le climat de suspicion déjà particulièrement pesant.....


L'honnêteté ne peut être contrôlée à 100% et seule la véritable intégrité est en mesure d'assurer que la classe politique soit propre et irréprochable....., mais bien sûr, encore faut-il trouver les femmes et les hommes qui correspondent à ce critère, et sans doute ne sont-ils pas légion......., mais positivons, il y en a forcément.......¢

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.