lundi 17 décembre 2012

L'IGS enquête sur des CRS après un reportage de TF1


La préfecture de police de Paris a ouvert une enquête disciplinaire après la diffusion fin novembre par TF1 d'un reportage sur le trafic de drogue tourné dans une cité de Saint-Ouen (Seine-St-Denis) au cours duquel deux CRS tiennent des « propos controversés », a-t-elle indiqué dimanche.
Le préfet de Paris, Bernard Boucault, a confié cette "enquête administrative" à l'Inspection générale des services (IGS), en d'autres termes la police des polices parisienne, a précisé la préfecture, confirmant une information du Parisien.
Le 25 novembre, TF1 avait diffusé dans son émission "7 à 8" un reportage intitulé "La loi des dealers" et tourné pour une grande partie en caméra cachée. Alors qu'ils tournent des images dans la cité Émile-Cordon à Saint-Ouen, les journalistes et le riverain qui les accompagne se font inquiéter par des dealers.


Craignant que le riverain ne soit agressé, les journalistes interpellent une patrouille de CRS qui passent à quelques mètres. Ceux-là leur rétorquent alors qu'ils ne peuvent intervenir. « On ne peut pas y rentrer, on a des consignes particulières », assure l'un d'eux.
Et les CRS de s'expliquer alors: « Il faut que (les dealers) puissent continuer de vivre. De toute façon, je pense qu'il n'y a pas vraiment de volonté que le trafic s'arrête ».
Choquée, la préfecture a décidé de retrouver les deux CRS pour qu'ils s'expliquent sur ces « consignes » qu'ils auraient reçues de ne pas intervenir.
« Le cabinet du ministre soutient bien évidemment cette démarche », abonde le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet.
Avec AFP

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.