samedi 22 décembre 2012

La France va entrer dans une année 2013 très difficile


L'année 2013 sera très dure en France sur le plan économique et social. Mais le président François Hollande, tout en reconnaissant la gravité de la situation, pense toujours ramener les déficits budgétaires à 3% et inverser la courbe du chômage à la fin de l'année.
L'économie française va stagner à un petit 0,1% de croissance aux deux premiers trimestres de l'année 2013 après avoir essuyé un recul de 0,2% au dernier trimestre 2012. L'Insee prévoit une économie sans élan début 2013 alors que cette faiblesse devrait encore être aggravée au fil des mois par la ponction sur le pouvoir d'achat des ménages liée aux augmentations d'impôts.


Il faudrait une croissance de 1% par trimestre, entre juin et décembre, hypothèse peu probable, pour atteindre l'objectif du gouvernement d'une croissance de 0,8% sur 2013. Et dans cette conjoncture, à partir d'un taux de chômage à 10,5% fin 2012, le chômage pourrait encore progresser jusqu'à 10,9% en juin prochain.

Ensuite, les premiers effets des mesures en faveur de la compétitivité pourraient commencer à ralentir la dégradation de l'emploi. Mais le gouvernement ne voit pas d'embellie avant la fin de l'année, au mieux. Par ailleurs, l'absence de croissance rend de plus en plus inaccessible l'objectif de réduction des déficits budgétaire à 3%, faute de rentrées fiscales au niveau espéré.
Avec RFI

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.