mardi 13 novembre 2012

Europe : Berlin doute des capacités de Hollande


Le ministre allemand des finances, Wolfgang Schäuble, a-t-il demandé au conseil des sages du gouvernement d’élaborer un « concept de réforme » pour remettre la France sur le chemin de la croissance ?
L’information de l’hebdomadaire centriste « Die Zeit » a été démentie par ces économistes distingués qui soulignent qu’ils ne remettent jamais de rapport sur un pays étranger. « Le gouvernement pourrait vouloir utiliser le travail des experts pour faire pression sur la France », estime pourtant Ulrike Guérot, directrice du bureau allemand du Conseil européen pour les relations étrangères (ECFR), un centre de réflexion.


NOUVEL HOMME MALADE DE L’EUROPE

La coalition au pouvoir, menée par l’Union chrétienne-démocrate (CDU) d’Angela Merkel, craint que la mauvaise santé économique de la France ne mine la zone euro. Une partie de la presse outre-Rhin dresse quant à elle le portrait du nouvel homme malade de l’Europe. « La France va-t-elle devenir la nouvelle Grèce ? » titrait le 31 octobre le quotidien à grand tirage Bild. « 35 heures », « hauts salaires », « générosité du système de protection sociale » seraient à l’origine de la faible croissance et de l’endettement français.
« L’Allemagne appelle la France à prendre des mesures courageuses à la Schröder », explique Heinrich Uterwedde, directeur adjoint de l’Institut franco-allemand, en référence aux réformes du marché du travail engagées au début des années 2000 par l’ancien chancelier social-démocrate, décrites comme la clé d’un supposé « miracle allemand ».

« ABSENCE DE STRATÉGIE ÉCONOMIQUE COHÉRENTE »

François Hollande doit encore convaincre les Allemands qu’il est l’homme de la situation. « L’énervement monte » au-delà de la coalition au pouvoir à Berlin, note Ulrike Guérot. Gerhard Schröder lui-même a prédit fin octobre que « les promesses de campagne du président français allaient se briser sur le mur des réalités économiques », et le quotidien de centre gauche « Süddeutsche Zeitung » a dénoncé l’« engourdissement paralysant » des six premiers mois de présidence Hollande, accusé de « déni de réalité ».
Le « pacte de compétitivité » annoncé le 6 novembre par Jean-Marc Ayrault n’a pas dissipé toutes les craintes. Le quotidien conservateur Die Welt a dénoncé lundi 12 novembre « l’absence de stratégie économique cohérente ». Le très germaniste premier ministre français sera en Allemagne ces jeudi et vendredi pour apporter « toutes les précisions nécessaires », rassure le ministre français des finances, Pierre Moscovici.
La Croix

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.