lundi 19 novembre 2012

ArcelorMittal: peu de repreneurs éventuels pour Florange


Le groupe sidérurgique ArcelorMittal tient ce lundi 19 novembre, à son siège parisien, un comité central d'entreprise extraordinaire pour faire le point sur les propositions de reprise des hauts fourneaux de Florange, en Moselle, dans l'est de la France.
Les hauts fourneaux de Florange sont à l'arrêt depuis 14 mois. Le 1er octobre dernier, le numéro un mondial de la sidérurgie annonçait leur fermeture définitive et donnait deux mois au gouvernement pour trouver un repreneur.


De nombreux repreneurs potentiels se seraient intéressés au projet mais ils ne seraient désormais plus qu'une petite dizaine, selon les organisations syndicales. Les 629 salariés de la filière liquide, concernée par une éventuelle reprise, attendent avec impatience le comité central d'entreprise extraordinaire de ce lundi qui devrait décider de leur avenir.

UN POSSIBLE SOUTIEN EUROPÉEN

Les organisations syndicales et les élus locaux souhaitent cependant obtenir un délai de la part d'ArcelorMittal, dans l'attente d'une décision de l'Union européenne, d'ici la fin de l'année qui pourrait faire émerger une solution.
En effet, le site lorrain de Florange est bien placé pour bénéficier d'un financement européen pour son projet de captage et de stockage de CO2 qui pourrait être mis en œuvre sur les hauts fourneaux de Florange.
Un investisseur pourrait être séduit par ce projet qui est également soutenu financièrement par l'État français, les collectivités locales et l'Agence pour la maîtrise de l'énergie.
Avec RFI

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.