samedi 13 octobre 2012

Politique industrielle : les impostures assumées d’Arnaud Montebourg – par karim Ouchikh


*Karim Ouchikh est conseiller politique de Marine Le Pen à la liberté d’expression.

Arnaud Montebourg vient de réclamer la mise en place d’un protectionnisme industriel européen, en mettant en cause notamment la réglementation des aides d’État imposée par Bruxelles. Véritable Fregoli de la politique, le ministre du Redressement productif s’applique une fois de plus, sans le moindre état d’âme, à tromper délibérément les Français.

Membre d’un gouvernement qui vient cette semaine de faire adopter au forceps le Traité sur la stabilité, la coopération, la gouvernance (TSCG), – appelé à renforcer sous peu le processus d’intégration européenne – le chantre de la démondialisation n’ignore pas que le protectionnisme qu’il réclame, non sans incohérence politique, se heurtera aussi bien au refus inévitable de la Commission européenne, gardienne sourcilleuse du principe de liberté de circulation des biens, des personnes et des capitaux, qu’à la censure mécanique de son bras armé judiciaire, la Cour de Justice de Luxembourg, qui veille au respect de ce dogme libéral, fondateur à bien des égards d’un droit européen autoritaire.
En vérité, en fermant les yeux sur le mouvement de centralisation administrative qui s’opère méthodiquement au profit de la bureaucratie bruxelloise, singulièrement depuis la ratification du funeste Traité de Lisbonne de 2008, la majorité socialiste s’est enfermée aveuglement, avec le concours actif de la quasi-totalité de la droite parlementaire, dans un carcan technocratique qui dépouille inexorablement les Etats de notre continent des moyens politiques qui leur permettraient pourtant de protéger efficacement leurs économies respectives.
En proposant à nos compatriotes, pour sortir la France de son impuissance actuelle, de mettre en place un protectionnisme efficace, organisé avec réalisme à l’échelle de la France, qui avantagerait véritablement nos champions industriels, Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine sont les seuls à offrir aux Français une alternative politique authentique qui tournerait enfin le dos à l’idéologie destructrice du libre-échange qui domine tant à Bruxelles. Pour parvenir à cet objectif salutaire, avec à sa tête des dirigeants courageux et lucides, la France devra s’extraire tôt ou tard du guêpier bruxellois, en dénonçant les traités européens si préjudiciables à ses intérêts, pour construire une autre Europe qui soit respectueuse de l’indépendance des Etats et protectrice de ses peuples.

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.