vendredi 26 octobre 2012

Le « racisme anti-blanc » reconnu


Une affaire de racisme anti-blanc, dans laquelle la Licra s’est constituée partie civile, est jugée aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Paris.
l y a les débats sémantiques d’un côté et la réalité de l’autre. C’est la seconde qui intéresse Tarik Yildiz, auteur d’un ouvrage intitulé Le Racisme anti-blanc. « Les faits sont là : si le racisme anti-blanc reste minoritaire, il est de moins en moins marginal », affirme le sociologue.


Et d’expliquer : « Certaines banlieues se sont homogénéisées au fil du temps, les familles françaises dites “de souche” ayant massivement déménagé. Celles qui restent se retrouvent minoritaires et font parfois l’objet d’injures – “sale Gaulois”, “sale Français”, “sale Blanc” –, voire de graves violences. »  
Pour l’heure, le phénomène est encore peu connu et mal quantifié. Du fait de sa nouveauté, d’abord. Mais pas seulement. Les universitaires se montrent très réticents à enquêter sur un thème longtemps brandi par la seule extrême droite et, tout récemment, par le candidat à la présidence de l’UMP Jean-François Copé.
Extrait de La Croix

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.